Handicap au travail

Handicap au travail - Ce que dit la loi

Handicap au travail - Ce que vous devez savoir

En France depuis 1987, la loi impose à tout employeur de plus de 20 salariés d’employer au moins 6 % de travailleurs handicapés dans son effectif total. La loi « handicap de » 2005 a renforcé les dispositifs destinés à encourager l’insertion professionnelle des travailleurs handicapés :

  • Obligation d’aménagement des postes de travail
  • Obligation de négocier sur l’insertion professionnelle des travailleurs handicapés
  • Rénovation du dispositif de l’obligation d’emploi (nouveau mode de calcul, durcissement des sanctions,)

Malgré tous ces dispositifs, les inégalités et discriminations envers les personnes en situation de handicap sont réelles.

Quelques chiffres clés :

En 2016, 2,8 millions de français disposent d’une reconnaissance administrative d’un handicap, soit 7% de la population active des 15-64 ans. Parmi eux, 80% ont un handicap invisible.

Personnes handicapées en emploi (2019) : 938 000 travailleurs handicapés tous secteurs confondus

  • 54% sont des femmes
  • 24% ont une qualification niveau Bac ou plus (alors que 49% de la population a un niveau d’étude supérieur).
  • 70% des travailleurs exercent dans le privé, seulement 8% travaillent en indépendant

Personnes handicapées en recherche d’emploi (2018) :

  • 515 531 demandeurs d’emplois, soit 19% (contre 10% pour le reste de la population)
  • 48% sont des femmes
  • 58% sont au chômage longues durée (>1 an)

Les 6 typologies des handicaps

Handicap mental : 700 000 personnes touchées en France

Déficiences intellectuelles (difficultés à comprendre, limitation des fonctions (capacités) intellectuelles d’un individu par rapport à un autre (notion de QI)

Déficiences psychiques (troubles concernant principalement la vie relationnelle, la communication et le comportement (autisme, schizophrénie, troubles obsessionnels compulsifs).

Handicap physique ou moteur : 3,5 millions de personnes touchées en France

Conséquence d’une atteinte de gravité variable d’un ou plusieurs membres :

  • Les lésions de la moelle épinière provoquant en fonction de leur localisation, une paralysie des membres inférieurs (paraplégie) ou des 4 membres (tétraplégie)
  • L’infirmité motrice cérébrale résultant de lésions cérébrales avant ou autour de la naissance
  • Les myopathies : maladies neuromusculaires d’origine génétique

Handicap sensoriel : 4 millions de personnes touchées en France

  • Le goût
  • L’ouïe
  • L’odorat
  • Le toucher
  • La vue

Handicap cognitif ou psychique : Plus de 3 millions de personnes touchées

  • Troubles dys, mémoire, compréhension, perception
  • Schizophrénie
  • Troubles de l’humeur (bipolarité, dépression)
  • Troubles de la personnalité

Polyhandicap et plurihandicap (association de plusieurs handicap)

Troubles de santé ou maladies invalidantes (hypertension, insuffisance cardiaque, diabète, allergie, cancer, scléroses en plaque, VIH)

Contactez-nous